L'influence du dopage dans le sport

image
_________________

Triche ou neccessité ?


        Des records difficiles à battre. Effectivement, battre un record devient de plus en plus difficile du fait des progrès technologiques, les chronomètres sont de plus en plus précis. Un athlète peut donc passer à côté d’un titre pour quelques millièmes de seconde.L’utilisation de dopants peut justement aider à gagner ces fameux millièmes.Lance Amstrong à lui même avoué qu'il était, pour lui impossible de gagner le tour de France et encore moins à sept reprise. Les sportifs sont de plus en plus nombreux à utiliser des produits dopants et de plus en plus nombreux à ce faire contrôler comme étant dopés. Le plus souvent on voit des cas de dopage dans le cas du cyclisme avec Lance Amstrong qui a avoué s'être dopé ou encore Franck Schleck. L'année du retour de Lance Amstrong dans laquel il a fini deuxième du tour de France derrière Andy Schleck il a également avoué s'être dopé. Mais si Lance Amstrong a terminé deuxième en étant dopé comment Schleck a-t'il pu finir premier ? Était-t-il dopé ? Est t-il possible de chaque jour rouler et parcourir environ 200 Km tous les jours pendant trois semaines?

020-119510639.jpg 

Voici différents exemples de ce qui peux pousser l'athlète à se doper:

       L’influence de l’entourage. Ce dernier a tout intérêt à ce qu’il soit performant (son pays pour la gloire, sa fédération pour le prestige, etc…). Mais c’est surtout un intérêt financier que voit l’entourage. Enfin certains sportifs se dopent pour faire comme les collègues.
Après avoir vu les motivations qui poussent le sportif à commencer à se doper, nous allons voir celles qui l’incitent à continuer.
      Tout d’abord, comme toutes drogues certains dopants entraînent une dépendance, il y a une accoutumance. Parfois il y a malheureusement une bascule du dopage vers la toxicomanie. De plus, l’athlète est conditionné. Cela fait partie d’une sorte de rituel préparatoire à l’épreuve. C’est comme l’expérience de Pavlov par exemple.
Enfin, le sportif désire prolonger sa carrière de un ou deux ans pour gagner encore de l’argent. Il n’arrive pas à admettre qu’il faut reprendre un rythme de vie normal, sans les médias, sans la popularité.
Il va donc ce doper pour pouvoir continuer et garder le ''niveau'' pour poursuivre son activité sportive à haut niveau.


 

Le dopage... une façon de se faire remarquer:

 

   Nous remarquons que la pression des médias est très importante dans le domaine sportif. Aujourd’hui beaucoup d’événements sont à la une des médias. Pour s’assurer un prestige, les médias sont devenus un lieu de passage incontournable pour l’athlète.Le dopage peut l’aider à effectuer les performances qui lui permettront de tirer à lui la couverture médiatique. 

 Il y a aussi le publique qui peut jouer un rôle important. Il en demande de plus en plus (exploits, spectacles). Grâce à un jeu d’identification c’est lui qui a le pouvoir de faire d’un athlète une star ou même « un dieu ». Celui-ci, qui aime cette image, va jusqu’à se doper pour y arriver. Par exemple le décathlonien C. Plaziat a dit " Le sport spectacle pousse les athlètes à recourir au dopage ".
On en veut toujours plus, le sportif doit faire le show pour continuer à exister dans le milieux sportif. Si il se fait oublier il ne gagne plus d'argent et n'est plus reconnu. À cause de cette pression constante il va donc décider de choisir la solution du dopage pour rester au haut niveau.

 

Le dopage est- il présent qu'à haut niveau ?

image
__________________

        Le dopage éclabousse périodiquement le sport de haut niveau. Mais ce fléau touche aussi les sportifs amateurs et les petits clubs. Loin d'être anodin, le phénomène gagnerait même de l'ampleur.

Quand on dit dopage, on pense : Tour de France, athlétisme et de façon générale, sportifs de haut niveau. Pourtant le dopage touche également les amateurs. Si les accros de la gonflette sont souvent montrés du doigt, ils ne sont pas les seuls consommateurs de créatine et autres stéroïdes…

Selon une enquête de la commission européenne, publiée en mai 2002, et réalisée en Belgique, en Allemagne, en Italie et au Portugal, 6% des amateurs de clubs de fitness reconnaissent utiliser régulièrement des produits pour améliorer leurs performances.“le rapport au corps a évolué ; l’entretenir, le sculpter, le muscler et ce le plus vite possible avec un maximum d’efficacité devient une quête plus fréquente”. Dans ces désirs de résultats rapides, le recours à une aide extérieure peut prendre les couleurs d’une solution idéale. Si l’on regarde du côté des Etats-Unis, le dopage s’est fait une place de choix dans la société : à 11 ans, 11% des garçons prennent régulièrement des stéroïdes

Chez les, professionnels :

En Lorraine, entre 1994 et 1997, déclarent s'être dopés au cours des 12 derniers mois :

17.5% des athlètes de haut niveau ;

10.3% des sportifs d'un niveau moindre ;

5.8% des educateurs sportifs diplömés

Chez les amateurs :

Fin 1998, toujours en Lorraine, chez les sportifs amateurs pratiquant au moins 2 heures de sport par semaine :

9.5% des sportifs amateurs "avouent" avoir des conduites dopantes...
Parmi eux :

10.8% sont des compétiteurs

5% sont juste des adeptes du sport en tant que loisir.

football.jpg

L'influence de l'argent dans le dopage:


 La pression économique pousse le sportif dans un engrenage, il veut gagner plus d’argent ou tout simplement conserver son gagne pain. Il ressent donc la nécessité d’une aide. Par exemple le cycliste Tom Simpson avait selon R. Bastide « comme grande et unique préoccupation de faire de l’argent, le plus d’argent possible et le plus vite possible ». Le rôle de l’argent dans la montée du dopage est primordial. On sait que le dopage c’est accrut lorsque les sommes vertigineuses sont apparues dans le sport.

Des montagnes d’argent sont en jeu. Devant de telles responsabilités ce serait vraiment stupide que de laisser la victoire au hasard et à la glorieuse incertitude du sport. L'argent peut rendre fous et pousser les gens à faire n'importe quoi comme utiliser des produits dopants pour obtenir des meilleurs performance pour rester au plus haut niveau et donc pour garder toute ses chances pour continuer à gagner de l'argent. Sans l'argent il n'y aurait peut être pas de dopage sauf par recherche de compétition ou de gloire personnel.

 

C’est pourquoi les évènements sportifs de haut niveau seront à jamais liés au dopage, cette magie qui seule permet d’atteindre des performances littéralement sur-humaines, et entraîner dans une communion planétaire l’admiration de millions (milliards) de spectateurs fascinés.



illustration-argent-040110-1.jpg